YOGA  TAICHI 91

Alliance harmonieuse du Taichi chuan , du Qiqong , du  Yoga et de la Méditation

 

" Trouvez par la pratique votre paix intérieure  "
drapeau france drapeau anglais drapeau usa drapeau espagne



YOGA TAICHI 91

Christian RASOTTO

06 17 08 68 09

shanti91160@gmail.com

ORIGINE DU YOGA NIDRA

yoga nidra

Le yoga nidra est une des nombreuses branches du yoga qui contribuent à la prospérité de ce magnifique arbre de vie.

En effet, le yoga, science millénaire, est un véritable art de vivre toujours d’actualité. Sans doute est-il même de plus en plus actuel car l’occident s’en est emparé pour satisfaire des besoins variés :

· relaxation, bien sûr, pour faire face au stress toujours croissant
· assouplissement et étirement pour corriger ses mauvaises positions de travail
· enchaînement de postures dynamiques pour renforcer ses muscles dont le cœur
· respirations particulières pour augmenter son énergie interne
· exercices de concentration pour domestiquer son mental
méditation pour développer sa spiritualité mise à mal par notre ère matérialiste

Le yoga nidra a été mis au point par Swami Satyananda dans les années 1950 à partir de divers rituels très anciens qu’il a modernisés pour ses contemporains. Depuis lors, ce yoga prend de plus en plus d’importance car il est de plus en plus nécessaire.


CONTENU D’UNE SEANCE DE YOGA NIDRA

yoga nidra

Le participant est généralement allongé mais il peut aussi être en position assise. L’essentiel est qu’il soit dans une posture confortable car la séance va durer entre une demi-heure et une heure.
Elle commence toujours par une mise en relaxation très profonde c'est-à-dire physique, émotionnelle et mentale, qui permet au pratiquant généralement allongé d’entrer dans un état de conscience situé à la limite de l’éveil et du sommeil.
Puis le professeur lui demande de répéter son sankalpa plusieurs fois. Vous verrez plus loin de quoi il s’agit.
Ensuite, le professeur peut demander aux participants de pratiquer mentalement des exercices très variés :

· Faire passer sa pensée rapidement d’une partie du corps vers une autre ;
· Visualiser des images ou des histoires inventées pour faire surgir des souvenirs ou développer le pouvoir d’imagination ;
· Se souvenir d’évènements passés ou d’émotions auxquelles le participant a pu être confronté. Vous en comprendrez plus loin l’utilité ;
· Exécuter des postures de yoga plus ou moins compliquées et les leur faire tenir longtemps sans danger ;
· Inspirer lentement, retenir la respiration en un point du corps un certain temps et expirer dans une autre partie du corps ou un organe qui a besoin d’énergie pour améliorer son fonctionnement ;
… L’imagination du professeur est la seule limite.

Enfin il devra répéter encore son sankalpa plusieurs fois avant de commencer sa remontée vers la conscience d’éveil total.

TRAVAIL SUR L’INCONSCIENT

yoga nidra

Dans cet état précaire entre éveil et sommeil, il peut toujours comprendre les instructions du professeur de yoga nidra et les exécuter mentalement sans être censuré par son ego en partie assoupi. Il peut alors se remémorer des évènements ou faire remonter des émotions qu’il croyait avoir oubliés.

S’ils sont plus ou moins traumatisants, il peut les contempler avec le détachement induit par la relaxation profonde et ainsi affaiblir leur énergie destructrice. Au fil des séances de yoga nidra, la répétition de ce processus évacuera petit à petit la force de ces souvenirs qui ne garderont plus que leur aspect factuel et le participant pourra alors en retirer tous les bienfaits des leçons qui avaient été masquées par la négativité avec laquelle il les avait vécus. Avec le temps, il se libèrera en douceur de ses « démons » qui agissaient sur lui insidieusement et mobilisaient beaucoup de son énergie.

Si ces évènements ou ces émotions sont agréables, il les redécouvre avec reconnaissance et s’en trouve enrichi d’une énergie nouvelle malgré le détachement qu’il a atteint. Mais il faut savoir que le plaisir procuré par ces souvenirs va s’affaiblir aussi et qu’alors il pourra les évaluer avec plus d’objectivité et peut-être y découvrir des leçons passées inaperçues dans l’exaltation du moment.


LE SANKALPA

yoga nidra

Un autre élément extrêmement important du yoga nidra est le sankalpa. Il s’agit d’une phrase très courte construite sur le mode affirmatif et qui représente l’idéal que le participant veut atteindre tel qu’il l’imagine actuellement. Le professeur lui demandera de répéter mentalement ce sankalpa au début et à la fin de yoga nidra. Le but est que le participant redirige ses énergies vers son nouvel objectif afin qu’il se transforme en profondeur et qu’il réoriente ainsi son avenir.

Il est très important que ce soit le participant qui choisisse lui-même son sankalpa et qu’il se fasse aider par son professeur qui le guidera pour une formulation efficace. En effet, une mauvaise formulation risquerait d’entraîner un résultat très différent voire opposé.


BUTS DU YOGA NIDRA

Après plusieurs années de pratique assidue, l’élève réussira à maîtriser cet état de relaxation éveillée sans tomber dans le sommeil, extrêmement proche de « dyana » ou état de méditation.

Il sera alors sur la bonne voie pour maîtriser le sommeil yoguique ou conscient qui est le but ultime de la pratique de yoga nidra et qui est très proche du « samadhi » ou état de supraconscience qui est le but ultime du yoga.

Site réalisé par christian RASOTTO     06 17 08 68 09